Soupçonnée du port d’un drapeau amazigh : une jeune fille dénudée dans un commissariat

658

Une jeune manifestante a été dénudée par des policiers dans un commissariat à Oran. C’est le témoignage de plusieurs manifestants arrêtés lors d’une manifestation qui a eu lieu dans cette ville de l’ouest du pays. Selon les mêmes témoignages, la jeune fille en question est accusée d’avoir portée le drapeau fédéral amazigh.

« Les policiers n’ont pas hésité à procéder à une fouille au corps, y compris dans les parties intimes de la jeune fille à la recherche du drapeau amazigh », précisent les témoignages. Ce n’est pas la première fois que des manifestantes ont été traitées ainsi par les services de répression.

Au début du soulèvement, des manifestantes ont été déshabillées à l’intérieur même du commissariat de Baraki, à Alger.  Cette humiliation que subissent les manifestantes kabyles dans les commissariats de police ne doit pas être passée sous silence.  Sur les réseaux sociaux, cette atteinte à la dignité des citoyenne a été fortement dénoncée.

A noter que ces faits remontent au vendredi 13 décembre à Oran, à l’issue d’une répression aveugle de la manifestation. A noter également que les arrestations ont ciblé, principalement, des jeunes manifestants kabyles.

Comments
Loading...